Protection COVID

LUXEUIL-LES-BAINS Coronavirus                                

Est Républicain            Le dimanche 29 mars 2020

Les malades du covid-19 sont nombreux avec des formes de plus en plus graves à être suivis à domicile. Face au manque criant de moyens de protection, et afin que les personnels de santé puissent assurer les soins, la communauté professionnelle territoriale de santé de Luxeuil lance un appel aux dons.

Face au manque criant de protections pour combattre la pandémie de covid-19, le docteur Martial Olivier-Koehret, médecin généraliste et président de la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) de Luxeuil, se dit ébahi par l’élan de générosité sans précédent opéré par les entreprises, les collectivités, les particuliers, les artisans…à donner des masques, du gel hydroalcoolique…afin que les personnels soignants puissent se protéger.

Inquiétude pour les infirmières à domicile

« Du matériel de protection qui a été réparti en fonction des besoins être tous les soignants de la communauté ». Mais cela est loin, très loin d’être suffisant. Comme l’explique le docteur Olivier-Koehret, « au sein de la CPTS s’étirant de Faucogney à Vauvillers en passant par Luxeuil regroupant 150 professionnels de santé (N.D.L.R. : médecins, infirmières, dentistes, sages-femmes, opticiens…) d’une centaine de communes pour 42 000 habitants, on s’est organisé pour soigner les malades dans le contexte épidémique actuel. Néanmoins la grande majorité des malades touchés par le covid-19 sera, dans les jours qui viennent, prise en charge à domicile. On est inquiet, très inquiet pour les infirmières ».

Le président de la CPTS de marteler que « pour assurer leur mission de soins, ces professionnels de santé ont besoin en urgence des moyens de protection ».

La vague attendue pour le 10 avril

Le besoin le plus criant ? « ce sont les sur-blouses, sur-chausses, charlottes et autres gants. Nous ne pouvons pas apporter les soins aux malades, aller d’un logement à l’autre sans un apport important de ces moyens de protection ».

D’autant que selon le docteur Olivier-Koehret la vague pourrait arriver dans notre secteur aux alentours du 10 avril. « avec des cas de covid-19 par dizaine du côté de Ronchamp ».

Le docteur Martial Olivier-Koehret lance un appel au entreprises alimentaire, de peinture…qui auraient encore du matériel de protection à fournir :  charlottes, sur-blouses, sur-chausses et autres masques. Un cri d’alarme. Urgents. Vital. De donner aux personnels de santé les moyens de soigner les malades

Ch.L.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *