Coronavirus :

 Delfraissy entrevoit « la sortie du tunnel »

20/11/2020 à 10:10

Les premiers résultats encourageants des candidats vaccins contre le COVID-19 permettent d’entrevoir « la sortie du tunnel », déclare le président du conseil scientifique français, Jean-François Delfraissy, dans une interview au Monde.

« Avec des vaccins dont la sécurité aura été établie, et une stratégie vaccinale bien conduite, on devrait être en mesure de protéger les plus fragiles dès fin février-mars. Ensuite, en population générale, on pourra, en fonction de l’arrivée des vaccins en quantité suffisante, réaliser une campagne de vaccination volontaire du reste de la population à l’été, voire en septembre », détaille l’infectiologue.

« Même si le vaccin ne réglera pas tout, et que l’année 2021 ne sera pas une année comme les autres, je vois la sortie de tunnel », assure Jean-François Delfraissy.

Dans l’immédiat, souligne-t-il cependant, « on ne pourra sans doute pas atteindre une situation ‘normale’ au moment des fêtes de fin d’année ».

« Une série d’éléments suggèrent qu’on est au pic, ou pas loin en tout cas, dans certaines régions. Néanmoins, c’est encore un peu tôt pour pouvoir totalement l’affirmer. »

Quant à l’objectif de redescendre à 5.000 nouvelles contaminations par jour, qu’avait fixé le président Emmanuel Macron à la fin octobre, avant l’annonce d’un nouveau confinement, Jean-François Delfraissy pense qu’il sera atteint « plutôt après Noël, voire début janvier ».

La France a enregistré jeudi 21.150 nouveaux cas de contamination au COVID-19, après 28.383 cas la veille, et 429 décès supplémentaires dans les hôpitaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *